Primera semana

S

ur l’Avenue Cordoba d’Avellaneda, parmi les toits de tôles et les murs décrépits, le sentier de terre nous mène à l’association Por Los Chicos. La curiosité des enfants, leurs sourires, l’accueil chaleureux et amical des bénévoles nous réchauffe déjà le cœur.

Le samedi 4 mai fut notre premier jour de participation à la vie de l’association. Cette journée est divisée en deux parties avec le matin le projet « Comparte » qui s’occupe des adolescents. Nous avons fait une sensibilisation sur la sexualité car le manque d’éducation a ce sujet entraîne des grossesses chez les très jeunes filles. Nous tenions plusieurs ateliers avec des activités comme écrire un texte sur le droit des femmes, répondre à un vrai ou faux avec des stéréotypes. Nous avons étonné de certaines réponses et il est très important de parler de contraception le plus tôt possible, notamment en Argentine où l’avortement est encore interdit.

L’après-midi, c’est au tour des plus petits avec le projet « Motivarte » qui s’occupe des enfants de 6 à 12 ans. Pendant que certains d’entre nous aidaient pour les devoirs de mathématiques et révisaient les tables de multiplication, d’autres travaillaient sur le thème des dinosaures.  Plus tard dans l’après-midi, les enfants ont décoré un petit gobelet blanc à l’aide de feutres, bouts de laines multicolores et ont planté une graine de Succulente.

Mardi 7 mai, comme tous les premiers mardis du mois, l’association accueille un camion plein de bananes, pâtes, confitures, boîtes de conserves, etc… Munis de la liste des familles, nous avons préparé des paniers repas suivant le nombre d’enfants de chacune puis les avons distribués. Ce petit geste contribue à la bonne alimentation des familles mais est de loin suffisant à leurs besoins nutritionnels journaliers.

Mercredi 8 mai, l’association a accueilli pour la première fois une professeure de yoga pour apporter un petit moment de détente aux mamans. Pendant ce temps, nous nous occupions des enfants et à l’aide de jeux, avons travaillé sur la nutrition. Malgré notre faible niveau d’espagnol, nous nous sommes rendu compte que nous connaissions plus les noms des fruits et légumes que les enfants. A cause de la crise et de leurs faibles moyens, ils n’ont souvent pas accès à la diversité de fruits et légumes que nous avons la chance d’avoir et leur alimentation est limitée.

Vendredi 10 mai, nous avons réalisé l’inventaire du stock de nourriture de l’association, ordonné les étagères de livres par thèmes et trié le matériel scolaire. Les bénévoles sont souvent débordés et après les activités tout est rangé très vite ce qui mène à ne plus s’y retrouver entre les feutres dans les crayons, les jouets dans les boîtes de papiers et les colles séchées. En faisant cela, nous avons pu nous rendre compte du matériel manquant et avons pu établir une liste pour compléter leurs possessions afin que les enfants puissent bricoler et étudier avec tout ce qu’il leur faut. Pendant ce temps les familles avaient rendez-vous avec les nutritionnistes qui vérifient le poids et la taille des enfants. C’est l’occasion de faire un check-up sur leur santé et de conseiller les mamans sur une alimentation meilleure à adopter. Florence et Valeria nous ont notamment confié que les enfants ne souffrent pas de sous-nutrition mais de malnutrition car ils mangent beaucoup de sucreries et de snacking par manque de moyens mais également de connaissances.

Samedi 11 mai, nous avons retrouvé les adolescents sur une activité de construction de ville. A l’aide de cartons, craies et papiers colorés, nous avons fabriqué un hôpital, une école, une station de police, un centre commercial et une bibliothèque. Le but était le travail en équipe et la prise de conscience de la nécessité de se coordonner tous ensemble pour un résultat cohérent et optimal. Après chaque activité, Nicolas et son équipe demandent à chacun son ressenti sur son travail, ce qu’il a aimé, les difficultés rencontrées et les axes d’amélioration possibles. Le débat est très important et permet à chacun de s’exprimer. La deuxième partie de la journée s’est composée de petits films sur la Terre (rotation du Soleil, couches atmosphériques) suivi d’un quizz pour les plus grands. Les plus petits ont travaillés l’élocution des syllabes, ce qui fût très utiles à notre équipe également ! Vint ensuite le déjà traditionnel moment botanique où chacun dorlote sa plante, suivi du goûter : chocolat chaud et biscuits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *