24 heures chrono version belge !

La dernière fois nous vous racontions notre soirée au Barco Latino riche en émotions ; mais pas le temps de s’amuser aujourd’hui nous partons pour Habay-la-Neuve en Belgique, dans le cadre de notre partenariat avec le Collège Saint-Benoît. En effet, dans l’optique de ce partenariat nous avons été conviés à présenter notre projet à différentes classes en amont de la marche parrainée. Vous vous demandez comment ça s’est passé ? Allez, on vous raconte tout !

Notre épopée débuta à Strasbourg où nous avons d’abord procédé à une réunion d’équipe afin de préparer au mieux notre présentation. Brainstorming, planning, répétition bref des vrais professionnels. Durant cette réunion 3 membres de l’équipe avaient été désignés pour mener à bien cette mission : Meryl (qui est une ancienne élève de Saint-Benoît), Nicolas et Pierre.

Quelques jours passèrent avant le dimanche 1 Mars, date du grand départ. Meryl, qui habite à une quinzaine de kilomètres d’Habay-la-Neuve, était déjà rentrée chez elle depuis 2 jours. Quant à Nicolas et moi, nous nous retrouvons aux alentours de 19h à la gare de Strasbourg. Après avoir échangé quelques banalités nous montons dans le TGV à destination de Metz. Pendant le trajet c’est montage vidéo pour Nicolas et lecture pour moi.

Environ 1h plus tard nous descendons du train afin de prendre un TER à destination de Luxembourg. Cependant, nous avons dû nous confronter à une borne de service défectueuse et avons bien failli louper notre correspondance. Au final, nous avions quand même 1 minute d’avance sur la fermeture des portes (on était large). Après cette péripétie, c’est rebelote, 1h à tuer, chacun à ses occupations. Nous arrivons finalement vers 21 h 30 à Luxembourg, ou Oslo on ne savait plus très bien tellement il neigeait et faisait froid. Nous retrouvons Meryl qui nous attendait à la sortie.

C’est alors parti pour 30 minutes de voiture jusqu’à la maison de Meryl où nous allons tous passer la nuit. Une fois arrivés nous prenons une petite pause afin de nous rassasier, ça creuse de voyager.  Quelques apéritifs et quelques parties de Mario Kart plus tard (si vous vous demandiez c’est Nicolas qui a gagné) nous nous mettons au travail car la présentation n’est pas totalement terminée. Pendant 3h30 nous allons finaliser notre speech et peaufiner les détails. Nous nous couchons donc sur les coups des 2h du matin. Pour Meryl, c’est le moment de retrouver sa chambre et son lit, pour Nicolas et moi ça sera le canapé. Exténués nous réglons notre réveil sur 7h30 et nous nous endormons directement.

 

La nuit fut courte et le réveil n’en fut que plus difficile, à noter que Nicolas frôla la mort à cause de son allergie aux chats. Cependant, malgré notre fatigue nous nous réveillions de bonne humeur, prêt à en découdre avec la rude journée qui nous attendait. 30 minutes pour prendre un petit déjeuner et se préparer et nous voilà dans la voiture à 8h pétante (bon, ça se pourrait qu’on soit parti avec 15 minutes de retard mais passons). Nous partons pour une petite visite de la campagne Belge jusqu’à Habay-la-Neuve.

Une fois arrivés sur place, nous garons la voiture et nous pénétrons dans l’enceinte de l’établissement. Effusion de souvenirs pour Meryl qui reconnait directement les lieux et ne manque pas de nous faire part des différents changements qui ont eu lieu depuis son départ. Après une rapide inspection de la cour de récréation, nous prenons la direction du bureau du directeur, et pour une fois cela n’était pas de mauvais augures. Ce dernier nous accueilli chaleureusement et nous amena jusqu’à la salle où nous allions présenter notre projet. Il nous donna aussi notre planning de la journée puis parti à ses occupations. En jetant un œil au planning nous remarquons que les 8 classes de 3èmeavaient été regroupées par 2 afin de ne faire que 4 présentations. La première présentation était prévue pour 9h15.

Rapide coup d’œil à l’horloge qui affichait 8h45 et nous nous sommes mis directement au travail. Chacun avait une tâche bien précise. Nicolas s’occupait d’agencer la salle afin que tout le monde puisse s’assoir et être confortable tandis que Meryl mettait en place la partie électronique. Quant à moi j’avaispour mission de courir jusqu’à la superette du coin afin d’acheter 8 paquets de bonbons. Pourquoi donc vous vous dites ? Et bien vous verrez par la suite. Une fois que tout cela fut fait, il ne restait plus qu’à attendre les 2 premiers groupes afin de commencer la première présentation.

Les 2 classes arrivèrent aux alentours de 9h10 et nous avons pu commencer à 9h15, ponctuels ces Belges. Nos présentations comportaient 3 grandes parties. La première présentait l’association et nos actions, la seconde était un quizz sur le thème d’Esperanza de Mañana et pour finir nous parlions brièvement de l’EM Strasbourg. Nous étions surpris par l’attention que nous portaient les élèves. Ces derniers semblaient très intéressés par notre projet et calme, du moins jusqu’au quizz. En effet, afin de mettre un esprit de compétition, nous avions décidé que les 2 premiers du quizz recevraient un paquet de bonbons, vous les aviez peut-être oubliés. Là encore les collégiens nous ont surpris. Un peu moins discipliné qu’auparavant mais pas moins attentifs puisque leur taux de bonnes réponses était excellent. Un fois cette première présentation terminée, nous avons eu quelques minutes afin d’échanger avec eux pour répondre aux questions qui étaient les leurs. Puis ils partirent en emportant quelques goodies que nous avions ramenés spécialement pour cette occasion.

À peine le temps de brièvement débriefer ce premier essai que les 2 prochaines classes arrivaient déjà. On enchaina ainsi encore 2 présentations jusqu’à ce que la sonnerie sonnât les douze coups de midi, il était temps de manger !

Au menu : soupe en entrée, spaghetti bolognaise en tant que plat de résistance et fruits en dessert. Pour cet évènement nous avons eu le droit de manger à la table des professeurs. Une fois la pense bien remplie nous sommes allées prendre un café dans la « salle des profs » (et oui on aura tout vu) afin de reprendre quelques forces. Et c’est à 13h30 que la dernière présentation commença. Finir cette présentation laisse un petit moment de flottement, on y avait pris goût. Nous avons remballé notre matériel puis nous sommes allés saluer le directeur.

Il était maintenant temps de partir mais nous avons fait un petit détour afin de faire une petite visite dans le lycée du village qui était aussi l’ancien lycée de Meryl. Après avoir discuté du bon temps avec quelques anciennes connaissances, nous étions prêts à rentrer à Strasbourg. Nous partons donc d’Habay-la-Neuve exténués, mais le cœur léger, content d’avoir pu partager ces moments avec des personnes avides de connaitre notre projet. Une courte escale chez Meryl afin de récupérer nos affaires et c’est parti pour 30 minutes d’autoroute jusqu’à la gare de Luxembourg.

Juste le temps de nous acheter à manger, que nous partons de Luxembourg direction Metz. À peine le train eu-t-il quitté la gare que nous sombrons dans un sommeil profond. Le trajet n’en fut que plus court. Nous descendons à Metz et prenons directement notre correspondance pour Strasbourg. Une fois dans le train rebelote, tout le monde dort. C’est finalement aux alentours de 19h que nous foulons enfinles quais de la gare strasbourgeoise. Le temps de se dire au revoir et c’est ici que notre épopée pris fin.

Cette aventure fut forte en émotions. Ces présentations resteront comme des moments marquants pour Meryl, Nicolas et moi. Traverser 3 pays, réaliser 4 présentations de 45 minutes puis faire le chemin inverse … tout cela en moins de 24 heures bien sûr. Ce fut court mais intense, dur mais amusant, une expérience grandissante comme on en vit depuis le début de ce projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *